Humidité

.


L’humidité, un fléau qui touche un ménage sur 5 soit 20% des foyers français.

 

L’humidité est un fléau qui détruit petit à petit votre habitation et qui vous fait courir d’importants risques sanitaires. D’après le commissariat Général du Développement Durable, l’humidité dans les logements s’explique essentiellement par la vétusté de la construction. Elle touche donc principalement les logements dits anciens. Cependant, les logements dits récents, dont l’isolation performante favorise la condensation, sont aussi touchés par ce problème. De plus, les conditions climatiques et météorologiques défavorables augmentent le risque de présence d’humidité de 50%.

 

  • Les causes de l’humidité

detection-thermique-moisissure-coin-mur23044108-mur-de-platre-endommage-dans-le-besoin-de-renovation-par-les-peintres-et-les-decorateurs-interieur-dLa prévalence des problèmes d’humidité dans les logements s’explique essentiellement par l’époque de la construction de l’habitat et de la qualité des états de son isolation, de sa façade et de ses fenêtres, mais aussi de la qualité de sa VMC.

Une habitation mal isolée, vulnérable aux infiltrations, de surcroit mal chauffée et mal ventilée va permettre un développement rapide de l’humidité. Ainsi, tous les risques qui accompagnent ce phénomène, détériorent à petit feu la construction-même ainsi que la santé de ses occupants.

 

On voit donc la proportion des logements humides croitre avec l’âge de construction du bâtiment. Le risque de présence d’humidité dans les logements individuels datant d’avant 1948 est triplé par rapport à ceux datant d’après 1999.

 

 

Cependant, le risque d’humidité est aussi présent dans les logements neufs ou récents répondant auxcocotte-minute nouvelles normes RT 2012 et dont l’isolation parfaite de l’ensemble de l’habitation favorise une condensation intérieure accrue. En effet, les maisons RT 2012 peuvent être assimilées à des maisons « thermos ». Comme dans une cocotte minute sans valve, l’air se condense fortement et crée de l’humidité sur les parois.

 

Il faut savoir qu’une famille de 4 personnes produit au minimum 8 litres de vapeurs d’eau par jour. Il faut les évacuer quotidiennement, soit une quantité de 56 litres de condensation par semaine.

La ventilation des bâtiments répondant aux normes RT 2012, doit ainsi être d’autant plus performante. En effet, elle doit permettre un renouvellement constant et important de l’air intérieur tout en limitant les déperditions d’énergies.

 

  • Les risques liés à l’humidité

moisissure-murs-preview-4335983 LAMY-Expertise-manifestations-et-conséquences-de-lhumidité-1 images19 20691581-personne-tenue-de-protection-et-un-masque-a-gaz-tenant-une-boite-de-petri-contenant-un-echantillon-d

Les risques liés à l’humidité sont nombreux et peuvent être importants. D’autant plus chez les publics vulnérables tels que les jeunes enfants ou les personnes âgées. En effet l’humidité favorise le développement microbien. Une exposition prolongée à ces agents volatils peut entrainer allergies, asthme, broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) et/ou cancers.

14383532-enfant-de-se-moucher 28184511-femme-avec-un-mouchoir-en-face-d-une-place-de-moule 6326951-cfc-sante-respiratoire-de-medecine-asthmatique 13910490-rayons-x-de-poumon-humain

Il ne faut donc pas négliger le problème et lutter activement contre l’humidité et tous les polluants intérieurs. Il faut ainsi contrôler en permanence le taux d’hygrométrie idéal du logement et veiller à ce qu’il n’atteigne pas des seuils critiques pour la santé de ses occupants.